Géraldine FARGEAU - Nutritionniste Diététicienne NUTRITION SANTE - MICRONUTRITION - NEURONUTRITION - MICROBIOTE - MINDFULNESS

Impact de l’alimentation sur les maladies cardio-vasculaires

20 novembre 2023

nutrition et coeurLes maladies cardio-vasculaires sont, avec le cancer, les deux premières causes de mortalité.

Dans le monde, en 2016, les dernières statistiques recensent plus de 14 millions de décès par cardiopathies ischémiques et accidents vasculaires cérébraux. Il est démontré que les origines sont multifactorielles : mauvaise hygiène alimentaire, tabagisme, surconsommation d'alcool, stress, sédentarité…

Connaissez-vous l'une des façons de faire diminuer votre risque cardio-vasculaire et ainsi d'accroître votre espérance de vie ?

De nombreux écrits scientifiques font état d'un allongement de la vie avec amélioration d'un seul des facteurs de risques. Ainsi, une alimentation plus saine permettrait de garder le cœur et les artères en bonne santé et de gagner cinq années d'espérance de vie.

En pratique :

La diétothérapie est simple. Les consignes alimentaires ne sont pas contraignantes. Elles sont facile à réaliser et socialement adaptables. Plus précisément, dans le cadre des repas aux restaurants, en collectivités ou en famille, une alimentation peut tout à fait s’adapter à toutes ces situations.

Les consignes alimentaires sont variées, équilibrées et agréables en  pratique quotidienne. Il faut souligner qu’elles sont applicables tant chez le sujet adulte, que l'adolescent ou le sujet âgé.

Dans un contexte de pathologies cardiovasculaires diagnostiquées, il est d'usage de prescrire un régime thérapeutique assez strict au début de la prise en charge. En effet, la durée de cette prescription est couramment de 3 mois au début du régime alimentaire. A ce moment là, des consignes diététiques spécifiques sont prescrites. En effet, il faut privilégier les apports en oméga 3 (acides gras essentiels de haute qualité, qui ont un effet cardio protecteur). Mais il y a également certains minéraux indispensables au fonctionnement cardiaque (le calcium, le potassium, le sodium et le magnésium). Enfin, si le patient est en surpoids, l’apport en certains nutriments va être rigoureusement régulé.

Pour conclure, quand les paramètres sanguins se normalisent, les bases du régime sont élargies.

A long terme, au bout de trois à six mois, quand le tableau clinique s’améliore, les consignes alimentaires sont élargies. Ensuite, le patient est invité à suivre les recommandations dun régime méditerranéen (appelé également Crétois). Cette alimentation est très efficace. Cela consiste à accroître sa consommation de légumes, de fruits, de poissons gras et de graisses végétales. Bien appliqué les bienfaits sont considérables.

 

Géraldine fargeau nutritionniste bordeaux© Tous droits réservés Géraldine Fargeau Nutritionniste Diététicienne Bordeaux
Call Now ButtonPrendre RDV