Géraldine FARGEAU - Nutritionniste Diététicienne NUTRITION SANTE - MICRONUTRITION - NEURONUTRITION - MICROBIOTE - MINDFULNESS

Micronutrition et perte de poids

11 novembre 2023

Micronutrition et perte de poids

La micronutrition s'intéresse aux effets des micronutriments sur la santé. Les vitamines, minéraux, oligoéléments, acides gras essentiels et acides aminés sont indispensables. Ils participent à l’assimilation des macronutriments (protéines, lipides, glucides), qui fournissent l'énergie dont nous avons besoin pour vivre. Plusieurs de nos problèmes de santé seraient liés  à certaines carences en micronutriments.

Maigrir par la micronutrition :

En Europe, on a souvent recours à la micronutrition pour perdre du poids. Le principe : déterminer les déficits en micronutriments, responsables des échecs et des reprises de poids. Ainsi, il devient possible de réenclencher la perte de poids et d’atteindre son objectif.

Citons cet exemple : une femme qui aurait tendance au grignotage. Son embonpoint s'expliquerait par une carence en fer, en magnésium ou en iode qui la pousserait à manger. Un peu de viande, de volaille, de jaune d'œuf et des suppléments en iode suffiraient donc à régler la question.

Voici un deuxième exemple : un patient avec un tempérament plutôt  irritable et souvent en proie à des rages de sucre. Dans ce cas, il y a probablement un déficit de certains acides aminés essentiels à la fabrication de la sérotonine et de la dopamine, deux neurotransmetteurs qui influencent l'humeur de façon positive.

Enfin, explorons un troisième cas : notre surpoids est la conséquence d'un trouble de métabolisme des sucres et de l'insuline ou de problèmes digestifs. On se tourne alors vers des glucides complexes ou des sucres lents (pâtes, pain, quinoa, flocons d'avoine) et on prend des suppléments de probiotiques pour rééquilibrer la flore intestinale.

En corrigeant ces déséquilibres par l'adoption d'une alimentation variée et la prise de suppléments alimentaires, cela permet de traiter les symptômes tels que des troubles du sommeil, de la mémoire ou des troubles de l'humeur. Les effets bénéfiques de la micronutrition pourraient aller jusqu'au ralentissement de l'évolution et à la prévention de certaines maladies dégénératives, comme la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson, la maladie de Crohn, l'arthrite, l'asthme et les accidents vasculaires cérébraux.

Aliments ou suppléments ?

Le diététicien nutritionniste soucieux de sa prescription et de la compliance de son patient, recommandera en premier lieu, d’opter pour une alimentation saine et équilibrée. Puis dans un second temps, si le symptôme persiste (fatigue, résistance à la perte de poids…), votre nutritionniste s’orientera vers une supplémentation en micronutriments.

Certaines études démontrent que la prise de suppléments en systématique, à de très fortes doses, peut faire une différence dans la prévention, notamment pour la maladie d'Alzheimer.

Ces produits ne sont pas sans danger. Ils peuvent interagir avec certains médicaments, causer une surdose et s'avérer contre-indiqués lors d'une grossesse ou pendant l'allaitement. En conclusion, il est vivement recommandé de consulter un diététicien nutritionniste spécialisé en micronutrition avant d’envisager une quelconque supplémentation. Votre nutritionniste sera capable de vous élaborer un véritable programme sur mesure !

Géraldine fargeau nutritionniste bordeaux© Tous droits réservés Géraldine Fargeau Nutritionniste Diététicienne Bordeaux

Call Now ButtonPrendre RDV